QUINTES-PRONOS

Ce site est gratuit

A Propos

ATTENTION A CE VIKING 

Un autre quinté pour Viking Fromentro ?

Un autre quinté pour Viking Fromentro ?

Finis les événements en nocturne, en cette période de grand froid et retour des diurnes, à l’occasion de ce Prix de Tourcoing, quinté de ce vendredi 15 décembre. Disputé sur les 2850 mètres de la grande piste de Vincennes, cette épreuve avec les paris à la carte a fait le plein, avec dix-huit chevaux de 7, 8 et 9 ans, répartis sur deux poteaux de départ. Pieds nus, Viking Fromentro est notre favori.

A la lecture des partants de ce Prix de Tourcoing, événement du vendredi 15 décembre à Vincennes, on remarque que bon nombre des candidatures peuvent être écartées sans risque. Au contraire, l’une d’entre elles saute aux yeux : Viking Fromentro (14 – Thomas Levesque). Le fils de Capriccio a logiquement trouvé son jour à ce niveau de la compétition, le 9 novembre dernier, après avoir longtemps tourné autour du pot. Cette victoire avait pour théâtre, justement le parcours emprunté ce vendredi, à la différence que tout le monde partait au même échelon, ce jour-là. Il faudra rendre 25 mètres au pensionnaire de la famille Levesque cette fois. Pierre Levesque est cependant confiant : « Après avoir fait preuve d’une grande régularité cette année, il méritait de remporter son quinté. Faute d’engagement, il n’a pas couru depuis un mois mais il est aussi bien à courir de façon espacée. Il est idéalement engagé face uniquement à des chevaux d’âge. C’est un peu moins compliqué de rendre la distance sur ce parcours de tenue. Tout semble réuni pour qu’il confirme. »

 

Il devra cependant revenir sur Artiste Vivancière (6 – Matthieu Abrivard). L’élève de Claire Desmontils fait afficher un superbe 86% de réussite pieds nus, avec pas moins de cinq victoires en sept sorties (et un premier accessit). Remarquablement engagé au premier poteau, le fils d’Onyx du Goutier fait face à un objectif, d’autant que l’allocation de 70.000 euros est très alléchante. Son mentor nous confirme tout cela : « Après deux mois d’absence, il s’est imposé pour sa rentrée à Nantes, où il découvrait de bonnes conditions de course. Je voulais éviter de l’amener à Vincennes, où le rythme est plus élevé, mais un tel engagement à la limite du recul ne se refuse pas. Pour mettre tous les atouts de notre côté, il sera pieds nus. J’effectue le déplacement avec de logiques ambitions

 

Comme toujours, cela sera une question de départ pour Arius du Douet (18 – Franck Nivard), qui a prouvé à maintes reprises, qu’il valait un tel lot. Amarilla de Rabut (17 – Yoann Lebourgeois) s’est refait la cerise grâce à ses tentatives montées. Récemment, la fille d’Idéal de l’Iton vient de trotter 1’14 et fractions sur ce tracé précis. Avrik de Guez (15), avec l’inarrêtable Jean-Michel Bazire, n’aura contre lui que d’être déferré  uniquement des postérieurs (mieux pieds nus). C’est un test grandeur nature, grande piste, pour A Toi Jim (7 – Jean-Philippe Monclin). Il peut prendre une place à belle cote. Axel Tilly (5 – Pierre Vercruysse), malchanceux en dernier lieu, tentera de faire mieux cette fois.

 

Courses références : Prix de Sillé-le-Guillaume, le 23 novembre à Vincennes (Amarilla de Rabut 2e, Arius du Douet 4e, Avrik de Guez Dai) 

 

Prix de Cognac, le 9 novembre à Vincennes (Viking Fromentro 1er

 

Propos recueillis par l’Agence Tip

DEUX LUKA SINON RIEN POUR CE QUINTE DU JEUDI 14/12
Veakalto peut s'offrir un nouveau Quinté+

Les galopeurs seront à l’honneur, ce jeudi 14 décembre, sur l’hippodrome de Deauville. C’est le Prix du Pays d’Ouche qui a été retenu pour servir de support au traditionnel Quinté+. Seize éléments de 3 ans et plus vont en découdre sur le tracé des 1.900 mètres de la piste en sable fibré. Toujours redoutable dans la catégorie des gros handicaps, Vaclav Luka alignera deux élèves avec de grandes chances de succès…

En effet, le tchèque Vaclav Luka connait une belle réussite depuis qu’il entraîne sur notre sol. Et tout particulièrement dans la catégorie qui nous intéresse ce jeudi, celle des gros handicaps. D’ailleurs, notre préféré Veakalto (5- M. Barzalona) va participer ici à son douzième événement d’affilée, avec deux victoires à la clé et plusieurs belles prestations. Ce mâle de 5 ans a logiquement vu sa marge de manœuvre se réduire sur l’échelle des valeurs mais vient de reprendre beaucoup de fraîcheur avec comme objectif ce rendez-vous… Il a hérité d’un bon numéro dans les boîtes et pourra compter sur le talent de Mickaël Barzalona. En cas de défaillance, son compagnon d’entraînement Donuts Reyor (7- M. Guyon) a les moyens de le suppléer. Seul hic, son jockey devra composer avec le numéro le plus en dehors dans les stalles de départ. Autant à son affaire sur le mile que sur la distance du jour et très confirmé à ce niveau de la compétition, il devrait s’en sortir…

Fils de Touch Down, Sir Bibi (11- E. Hardouin) représente également une sérieuse possibilité pour les toutes premières places. Excellent quatrième d’un événement, ici-même, l’été dernier, où il avait dû supporter tout le poids de la course, il a ensuite fortement déçu à Nancy, n’étant que l’ombre de lui-même. Son mentor a pris son temps avec lui et sa récente rentrée se veut prometteuse… On lui accorde un large crédit. Même son de cloche pour le top-weight Time Shanakill (1- P. Bazire), gâté par le tirage au sort dans les stalles de départ et supplémenté pour prendre part à cet événement de fin d’année. La ligne du 4 octobre à Lyon-La Soie nous semble loin d’être inintéressante… Ce jour-là, Atlantik Cup (15- T. Thulliez) devançait à la lutte Geonpi (16- J. Moutard), lequel a maintes fois prouvé sa compétitivité dans les gros handicaps… Tous deux situés dans le bas du tableau, la méfiance est de mise. See The Sun (5- V. Seguy), qui compte trois succès en quatre apparitions sur le sable, aura des supporteurs, tout comme Thurgovia (8- R. Thomas), surtout compétitive pour une place en 39 de valeur et avec le numéro 14 dans les boîtes.

 

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».

BONJOUR,
Si nous revenons sur la victoire du 02 hier, je ne parles pas du cheval mais du numéro, je vais vous faire une confidence, que vous aurez l’occasion de constater
lorsqu’un numéro est non partant comme le 02  par exemple non partant le 1° décembre, et bien dans les quelques jours qui suivent il gagne ou se place dans les 3 premiers. Regardez par vous mêmes et vous m’en direz des nouvelles !
 
Divine Action (13 – J.-Ph. Dubois) C’est 100% de réussite
Divine Action
Divine Action (13 – J.-Ph. Dubois) n’a été déferrée des postérieurs qu’à deux reprises depuis ses débuts, et s’est emparé autant d’accessits d’honneur. Bien engagée, face à une opposition qui n’a rien d’extraordinaire, la passe de trois envisageable.

 BE BOP UNE « BETE » A QUINTE

Be Bop Haufor sera le cheval à battre dans le Q+

Dix-huit trotteurs de 6 ans seront au départ de la course événement de ce mardi 5 décembre à Vincennes, le Prix des Pyrénées. Disputée sur le parcours exigeant des 2.850 mètres de la grande piste, cette épreuve de trot attelé pourrait permettre à Be Bop Haufor d’enregistrer son premier sacre de l’hiver. Une chose est sûre, ce pur produit « Haufor » devrait rallier la majorité des suffrages.

Avec désormais trois courses de remise en route dans les jambes, le « Bigeon » Be Bop Haufor (18- Ch. Bigeon) devrait arriver ici au summum de sa condition physique. Ce rejeton de Paris Haufor aurait d’ailleurs obtenu un excellent classement lors de son ultime sortie, ici-même, s’il n’avait pas commis une incartade dans la phase finale. Le rallongement de la distance va grandement avantager ce trotteur de tenue et l’engagement proposé ce mardi est idéal. A priori, il n’aurait qu’à se montrer sage d’un bout à l’autre du parcours pour jouer là un premier rôle.

Le scandinave Stay Alert (15- M. Abrivard) a déjà eu l’occasion de prouver sa valeur en France et ne doit surtout pas être condamné sur son récent faux-pas. La longue distance du jour lui convient et l’engagement est digne d’intérêt. S’il montre son vrai visage, il ne devrait pas sortir des cinq premiers. Entraîné par Ronny Kuiper, son compatriote Michelangelo As (8- B. Goop) va, quant à lui, découvrir La France et, de ce fait, la cendrée de Paris-Vincennes. Mais il possède quelques sérieuses références et sera confié à un certain Björn Goop. Autant le retenir d’emblée très haut dans une sélection… Blue Ciel (9- A. Lamy) reste sur une série de bonnes performances et s’élancera avec la confiance de son mentor, Jean Morice : « Bleu Ciel (9) a été desservi par l’état de la piste alourdie à Strasbourg. Cette sortie ne l’a pas marqué. Il affiche une forme intacte. Il va se plaire à Vincennes, sera pieds nus et Adrien Lamy s’entend parfaitement avec lui. C’est le meilleur cheval de l’écurie. Je compte sur lui. »

Redoutable finisseur, Be Bop Meslois (17- P. Belloche) monte progressivement en puissance et ne va plus tarder à refaire parler de lui. Il profite ici d’excellentes conditions de course et mérite d’être suivi de près, comme le souligne son entraîneur, Pierre Belloche : « Be Bop Meslois (17) a eu un bon comportement dans une épreuve similaire dernièrement, même s’il a manqué d’un parcours. Cette tentative lui a été profitable et il va courir en progrès. L’engagement est idéal et je compte sur lui pour prendre une place. »

Dur à l’effort, le « droitier » Be One des Thirons (16- Ph. Daugeard) n’est pas incapable de s’illustrer à belle cote sur le tracé à main gauche des 2.850 mètres de la cendrée parisienne, tandis que Sogno d’Amore (3- G. Gelormini), qui n’a plus été déferré des quatre pieds depuis de longs mois, attirera logiquement des partisans. Récent bon deuxième sur la petite piste, Bolide de Guet (12- F. Nivard) viendra ensuite.

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».

AJESH FACE L’ATTRACTION DU QUINTE DU MERCREDI 29/11
Le suédois Rajesh Face

Une épreuve européenne pour des éléments de 4 ans d’un excellent niveau nous attend à l’occasion du Prix de Picardie, la course événement de ce mercredi 29 novembre sur l’hippodrome de Vincennes. Le suédois Rajesh Face arrive en France précédé d’une flatteuse réputation… Nous lui accordons d’emblée notre confiance.

Présenté par la famille « Kolgjini », Rajesh Face (5- A. Kolgjini) fait partie de l’élite de sa génération dans son pays d’origine. Il est tenu en très haute estime au sein de son établissement, son mentor n’hésitant pas à déclarer : « Je l’adore, tout simplement. Il possède un fond incroyable et n’a pas encore fait voir toute l’étendue de son talent. C’est la relève à l’écurie. Si tout va bien, il disputera le Critérium Continental en décembre. La piste de Vincennes ne va surtout pas le déranger. D’entrée de jeu, j’y crois. » Devant l’enthousiasme d’un homme qui connait une belle réussite dans notre pays depuis plusieurs années, difficile d’aller à l’encontre d’une telle candidature…

Outre ce fils de Raja Mirchi et Nippy Girl, la suède pourra également compter sur Mindyourvalue W.F. (8- Y. Lebourgeois), qui vient d’effectuer des premiers pas victorieux et convaincants sur notre sol mais dans l’autre spécialité du trot. Néanmoins, ce puissant trotteur possède de sérieux titres à l’attelage. Une nouvelle fois pieds nus et confié à Yoann Lebourgeois, il a largement les moyens de répéter.

Dans le clan français, Direct Way (15- A. Barrier) sera logiquement très plébiscité. S’il n’avait pas connu des soucis d’allures lors de son ultime sortie publique, ce pensionnaire de l’incontournable Philippe Allaire aurait probablement accroché un nouveau succès à son palmarès. Une réhabilitation de sa part est fortement envisageable.

Depuis qu’il évolue sans ses quatre pieds, Diego de Bomo (13- A. Dollion) ne compte aucun échec. Il a repris beaucoup de fraîcheur en vue de cet engagement intéressant aux gains et partira avec la confiance de son entraîneur : « Diego de Bomo a réalisé une superbe année 2017. Les circonstances ont souvent fait qu’il est allé de l’avant mais il sait aussi venir de derrière. On verra comment cela va s’organiser. Je le trouve encore mieux et il va encore progresser. Il a sa place à l’arrivée. »

Très à l’aise sur les longs parcours de Vincennes, Dream de Nilrem (16- E. Raffin) sera ensuite préféré à Derby de Souvigné (14- M. Lenoir), qui évolue rarement pieds nus, à l’immense Detroit Castelets (12- F. Ouvrie), préservé pour cet hiver, ou encore à Inga In Heaven (3- B. Goop), associée à Björn Goop.

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».

 

Prix Joseph Aveline, Vincennes, le 09/09

 


GARANCE OU LA GARANTIE DE LA QUALITE POUR CE QUINTE DU MARDI 28/11

Garance (casaque rouge)

Une fois n’est pas coutume, c’est une épreuve de niveau Listed-race qui servira de support aux paris à la carte, ce mardi 28 novembre, sur l’hippodrome de Deauville. Seize pouliches de 3 ans se retrouveront à la lutte sur le tracé des 1.900 mètres de la piste en sable fibré à l’occasion du Prix Petite Etoile. Présentée par Jean-Claude Rouget, Garance (casaque rouge sur notre photo) aura notre préférence.

Les « filles » seront à la recherche de « caractères gras » ce mardi. Deuxième des Prix la Sorellina et Casimir Delamarre, Garance (13- C. Soumillon) a certes déjà obtenu le précieux sésame mais un succès à ce niveau de la compétition serait bon à prendre. Entraînée par Jean-Claude Rouget, cette fille de Teofilo va découvrir là une surface en sable. Adepte du bon terrain, elle semble taillée pour y réussir. Son mentor s’est attaché les services de Christophe Soumillon, en quête d’un record de victoires. Avant le coup, elle semble posséder de nombreux arguments à faire valoir.

Venue d’outre-Manche, Vintage Folly (10- P.-C. Boudot) a montré de sérieux moyens depuis ses débuts en piste. Elle compte une victoire sur le sable et devrait parfaitement s’adapter au parcours du jour. Pour mettre tous les atouts de son côté, son entourage a fait appel à un certain Pierre-Charles Boudot. Malgré un numéro peu favorable dans les stalles de départ, elle devrait donner une belle réplique à notre favorite.

Second atout de Jean-Claude Rouget, Waltz Key (6- J.-B. Eyquem) arrive ici avec beaucoup de fraîcheur. Si l’on excepte son dernier classement (où elle a sans doute trouvé un terrain trop souple à son goût), cette fille de Henrythenavigator réalise un bon début de carrière. Elle a déjà montré le bout de son nez dans la catégorie proposée et mérite d’être suivie de près, son mentor n’étant pas négatif : « Lors de sa dernière course à Bordeaux, elle n’a pas fait sa valeur, son résultat est trop mauvais pour être exact. Elle va retrouver le parcours de son dernier succès et jugée sur ses meilleures tentatives, elle peut s’illustrer à ce niveau. J’en attends une bonne performance. »

Représentante de la célèbre casaque de Gérard Augustin-Normand, Louversey (8- A. Crastus) n’a cessé d’afficher des progrès cette année. Guère déplaisante dans un récent Groupe III à Toulouse, il convient de s’en méfier sérieusement, comme le souligne son entraîneur Philippe Sogorb : « En dernier lieu à Toulouse, elle affrontait des pouliches de qualité et s’est très bien défendue n’étant devancée que par ses aînées. Elle affectionne la PSF et je pense que le parcours de mardi sera à son entière convenance. On peut aussi remarquer que depuis ses débuts, ses échecs n’ont eu lieu que corde à gauche. Je serais déçu de ne pas la voir lutter pour les premières places. »

Fille de High Chaparral, Diablesse (16- M. Guyon), qui devrait apprécier le raccourcissement de la distance, comptera logiquement des partisans, tout comme Ouja (3- T. Piccone), alignée par John Gosden, Front Contender (12- J. Augé), irréprochable et assurément perfectible, ainsi que Chabelita (7- F.-X. Bertras), qui vient de s’imposer avec autorité à Bordeaux dans une course de moindre niveau.

« propos des pros recueillis par l’Agence TIP ».

 

Prix Casimir Delamarre, Chantilly, le 15/10

Samedi 25 Novembre 2017
AFGHAN BARBES S’ENVOLE DANS LA LIGNE DROITE
Afghan Barbés gagne encore très facilement.

Dix-huit concurrents étaient au départ du quinté de ce samedi 25 novembre à Vincennes, le Prix de Bagnoles-de-l’Orne. Le parcours classique était emprunté à l’occasion de cette course, dans laquelle Afghan Barbés était le grandissime favori. Ce dernier n’a pas déçu ses nombreux preneurs.

Décidément, la famille Bigeon a décidé de régner sur les événements depuis le dernier meeting d’hiver à Vincennes. En effet, après les trois quintés remportés par Aufor de Mire, Afghan Barbés (8 – Charles-Julien Bigeon) vient de s’en offrir un huitième en même pas un an. Une ascension phénoménale qui n’est pas prête de s’arrêter au vu du style de la victoire de ce samedi 25 novembre, dans le Prix de Bagnoles-de-l’Orne. Venu aux côtés de l’animateur Totem d’Azur (17 – Junior Guelpa), l’élève de Christian Bigeon a laissé tout le monde sur place dans le dernier virage et s’est envolé vers une désinvolte victoire. Nul doute qu’il est encore complétement déclassé et qu’il ne va pas s’en arrêter là.

 

Le mentor lauréat revient sur le trophée de son « champion » : « Il est impressionnant et fait toutes les distances. Il aime dominer. C’est un vrai bagarreur. C’est un gros cheval, lymphatique, qui a de l’énergie. On ne connaît actuellement pas ses limites. »

 

Les autres se sont contentés des miettes. Unbridled Charm (10 – Jean-Philippe Dubois), drivé offensivement aujourd’hui, a bien terminé dans la ligne droite, pour remporter le sprint du peloton. Derrière, Avenir de Blay (9 – Tony Le Beller) s’empare du second accessit, mais de justesse face à l’extrême outsider Artiste de Joudes (6 – David Thomain), qui fait afficher plus de 100/1. Venosc du Minel (7 – Yoann Lebourgeois) est cinquième, tout près des chevaux qui le précède.

Jeudi 23 Novembre 2017
UN SUCCÈS « ULTRA » SURPRISE 
Ultra du Gade renoue brilamment avec le succès

Le Prix de Sillé-le-Guillaume (course C – européenne – 70.000 € – 2850 mètres GP – 7 à 10 ans), ce jeudi 23 novembre à Vincennes, a réservé une issue surprise. Ultra du Gade, qui n’avait plus connu les joies du succès depuis le 28 août 2016, s’est imposé à la cote astronomique à 49/1…

Un succès signé par Éric Raffin à une cote spéculative n’est pas courant… A Vincennes, il fallait remonter au 26 novembre 2015 et son trophée décroché avec Trou Normand pour dénicher un 62/1. Dans un événement, c’était beaucoup plus lointain puisqu’il fallait se souvenir de la date du 6 décembre 2008 et d’un « Bourbonnais » remporté avec Magnificent Rodney, à 72/1.

 

Ce 23 novembre 2017, dans le Prix de Sillé-le-Guillaume, le célèbre professionnel a fait afficher un superbe 49/1 grâce à Ultra du Gade (10). Un coup d’éclat qui n’était pas attendu…  Ce pensionnaire de Jean-Pierre Lecourt a d’abord patienté dans la seconde moitié du peloton, tandis qu’en tête se sont succédés Vasco Flower (8 – Christian Bigeon)Univaldi d’Aval (4 – Jean-Michel Bazire) ou encore Arius du Douet (16 – Jean-Philippe Monclin). Dans la phase finale, ce dernier luttait vaillamment avec Amarilla de Rabut (3 – Yoann Lebourgeois), mais c’était sans compter sur Ultra du Gade, lancé au centre, qui a réussi à mettre tout le monde d’accord. « Nous avons eu le bon parcours dans le wagon de la deuxième épaisseur, a précisé son partenaire. J’ai avancé facilement dans la phase finale. Le fait de le déferrer des quatre pieds était une bonne option. Il y a un peu de vent aujourd’hui, donc c’est mieux de trotter de façon cachée. »

 

Amarilla de Rabut a patienté dans le dos d’Arius du Douet, avant de bien sprinter. La protégée de Philippe Duclos a dû se contenter du premier accessit, ne pouvant rien faire contre un Ultra du Gadedéchaîné. Athos des Volos(2 – Matthieu Abrivard) a fourni un superbe effort final, à l’extérieur dans le dernier virage, pour se classer troisième devant le courageux Arius du Douet, longtemps contraint de trotter le nez au vent. Vasco Flower, relégué sur une troisième ligne côté corde, a réussi à sauvegarder la cinquième allocation.

A noter les regrets laissés par Astral Viretaute (15 – David Thomain), au galop après l’intersection des pistes, alors qu’il s’annonçait redoutable.

 

 

Mercredi 22 Novembre 2017
AERO KING DOUBLE LA MISE
Aéro King remporte la 13e étape du Grand National du Trot - Paris-Turf

Le Grand National du Trot – Paris-Turf faisait une dernière fois escale en province, ce mercredi 22 novembre à Mauquenchy, à l’occasion de la 13e étape (Attelé – Groupe III – 2.850 mètres – 90.000 € – 5 à 10 ans). Récent vainqueur d’un événement à Vincennes, Aéro King a confirmé, avec la manière.

Avant les Masters, organisés le dimanche 3 décembre à Vincennes, ils étaient dix-sept, après le forfait d’Aliénorde Godrel (11) à prendre part à la 13e et dernière étape du Grand National du Trot – Paris-Turf. Comme lors des éditions 2013 et 2015, les quatre premiers s’élançaient du premier échelon.

 

Tandis que Best Buissonay (4 – J.-G. Van Eeckhaute) s’est élancé au galop, Aprion (2 – J.-P. Monclin)a pris un départ canon et s’est propulsé au commandement, pisté par Agora (6 – A. Buisson). Anthony Barrier a fait le forcing avec Aéro King (5) mais, contré, il s’est finalement placé sur une troisième ligne à la corde.

 

Après une allure soutenue pendant le premier kilomètre, le peloton s’est reformé à un tour de l’arrivée, avec Tiger Danover (10 – M. Abrivard) qui entamait un rapproché en deuxième épaisseur.

 

Mais le répit fut de courte durée et Aéro King (5) est passé à l’attaque dès le dernier passage en face. Dans le tournant final, Aprion (2) a pris le galop, ce qui a permis à l’élève de Virginie Lecroq de prendre le commandement plus facilement.

 

Le fils de Hooper a ensuite filé au poteau, sans être véritablement inquiété. Anthony Barrier a confié : « C’est vrai que le cheval était sur la montante en ce moment. Aujourd’hui il le fait bien, on n’a pas tremblé ! Il faut surtout féliciter Virginie car elle a su l’attendre et, aujourd’hui, elle est récompensée. »

 

Patient sur un quatrième rideau, côté corde, Vanderlov (3 – A. Thomas) a remarquablement terminé une fois dégagé, pour arracher la deuxième place à Bon Copain (7 – F. Lecanu), qui était devant lui pendant le parcours. Après avoir longtemps fait illusion pour l’accessit d’honneur, Classic Way (1 – E. Raffin) a dû se contenter de la quatrième place, devant Violine Mourotaise (8 – D. Thomain), revenue bien terminer en pleine piste.

 

Classements après la 13e étape

Chevaux
1er – Tiger Danover – 70 points
2e – Violine Mourotaise – 55
3e – Ursa Major – 54
4e – Best Buissonay – 35
5e – Bon Copain – 30
Drivers
1er – Eric Raffin – 54 points
1er – David Thomain – 54
3e – François Lecanu – 48
4e – Anthony Barrier – 41
5e – Franck Nivard – 37

 

Entraîneurs
1er – Stéphane Provoost – 83 points
2e – Emmanuel Raulline – 47
3e – Christian Bigeon – 37
4e – Thierry Raffegeau – 35
5e – Jean-Michel Bazire – 33

 

Mardi 21 Novembre 2017
TIME’S ARROW A  L’HEURE DU RENDEZ VOUS DANS LE QUINTE DE CE JOUR

mMTime's Arrow ne rencontre pas d'opposition dans le Q+

Seize poulains et pouliches de 3 ans se retrouvaient à la lutte, ce mardi 21 novembre, à l’occasion du traditionnel événement, le Prix du Paddock. Couru sur les 1.600 mètres de la PSF de Chantilly, ce handicap s’annonçait ouvert et difficile à déchiffrer. Nouveau venu à ce niveau, Time’s Arrow (4) n’a pas manqué le rendez-vous, faisant preuve d’une nette supériorité pour finir.

S’il n’est jamais chose facile de faire des prévisions dans ce genre de tournois pour 3 ans, la cote de Time’s Arrow (4- S. Pasquier) (64/10), lequel découvrait ici la catégorie des gros handicaps, avait de quoi inciter à la méfiance. Et à la faveur d’un parcours idéal dans le sillage des animateurs, le représentant de l’habile Philippe Sogorb n’a eu aucun mal à créer la décision dans les 300 derniers mètres. A n’en pas douter, ce fils de Redoute’s Choice possède encore une marge de manœuvre et pourra revoir ses ambitions à la hausse l’an prochain… Son jockey, Stéphane Pasquier était en tout cas ravi de ce succès : « On a pris notre temps avec lui. Il possède des moyens et découvrait un engagement idéal ce mardi, sur une surface en sable à son entière convenance. J’espère que le handicapeur lui laissera sa chance. »

 

Récent vainqueur dans un handicap de moindre facture, mais avec un réel brio, Highest Rockeur (5- G. Benoist) a confirmé sa montée en puissance en obtenant une belle deuxième place. Il la décroche aux dépens de Wyck Hall (13- T. Bachelot), auteur d’une remarquable fin de course. Après avoir longtemps patienté en retrait, il est venu échouer d’un rien pour l’obtention de l’accessit d’honneur. La quatrième allocation est revenue à Lilly Kafeine (3- J. Moutard) devant la timide favorite des parieurs Agua de Valencia (6- P.-C. Boudot).

 

Lundi 20 Novembre 2017

Course européenne disputée sur le parcours classique des 2.700 mètres de la grande piste de Vincennes, le Prix Montignac-Charente avait rassemblé dix-huit chevaux, âgés de 6 à 9 ans, ce lundi 20 novembre. Déferré des quatre pieds pour la première fois, Balbir a fait étalage de toute sa classe pour remporter un premier trophée sur la cendrée.

Cheval en pleine possession de ses moyens, qui venait de se distinguer sur la piste de Marseille-Vivaux, Balbir (10 – M. Cormy) a confirmé son excellent degré de forme ce lundi 20 novembre, en faisant sien le Prix de Montignac-Charente.
Auteur d’un vif rapproché pour passer devant les tribunes, en troisième épaisseur, Balbir s’est porté à proximité du groupe de tête, emmené par Unero Montaval (15 – E. Raffin), le long de la corde, flanqué à son extérieur d’Azaro d’Eva (7 – J.-M. Bazire). Fautif en bas de la descente, le pensionnaire de Jean-Michel Bazire s’est logiquement retiré de la course, pour finalement laisser sa place à Boeing du Bocage (17 – L. Guinoiseau), piégé le nez au vent.
Chacun ayant trouvé sa place, les positions sont longtemps restées inchangées, jusqu’à la sortie du petit bois. Décalé en troisième épaisseur par son driver, Balbir a fait le forcing mais semblait quelque peu baisser pavillon peu après l’intersection des pistes. Dès lors, tout laissait à penser que Bakchich, lancé par Yoann Lebourgeois, n’allait faire qu’une bouchée de ses adversaires, mais c’était sans compter sur l’incroyable retour de Balbir. Après un coup de pompe en haut de la montée, le rejeton Ganymède s’est ressaisi sur le plat, et s’est montré le plus fort dans la ligne d’arrivée pour tirer son épingle du jeu.


Constamment remarqué sur un troisième rideau, le long de la corde, Quick Fix (16 – D. Locqueneux)a tardé à trouver l’ouverture, mais a remarquablement conclu, dès qu’il a vu le jour, pour s’emparer de l’accessit d’honneur. L’élève de Lutfi Kolgjini domine Bakchich, qui a longtemps fait illusion pour le succès, et Tell Me No Lies (6 – J.-Ph. Monclin), patient dans le dos d’Unero Montaval depuis le départ.
Encore en net retrait des premiers à l’entrée de la ligne droite, Anette du Mirel (14 – D. Thomain) a produit un excellent effort final, en pleine piste, pour compléter la combinaison gagnante de ce rendez-vous.

 

Dimanche 19 Novembre 2017
Grand Prix de Bretagne, première des 4 « B », les 3 premiers sont qualifiés pour le prix d’Amérique
Pour l’occasion nous reverrons en piste le champion BOLD EAGLE, attention à Maître JMB qui pourrait bien dès demain se qualifier aussi pour les joutes du dernier dimanche de Janvier 2018
Bold Eagle non partant, Guarato et Allaire mange le gâteau

Samedi 18 Novembre 2017

Attention en haies, le N° 05 n’a plus gagné depuis le moi d’Octobre 2015, il ne saurait terminer l’année sans prendre une première place.
ainsi que le 7° et le 10° favoris de la presse jamais vu affichés ensemble en Novembre dans les courses de Haies (09-13)

Résultats du 17 Novembre 2017

Dans une course un tantinet surprenante, nous avons pour le moins une arrivée somme toute logique
et des rapports rémunérateurs.


contact